carte Passrelle

 

  • Mercredi 2 septembre à 15h : Atelier proposé par Eric CHARTON, animateur du Club Relais jardin et compostage de l’EMS : 

“Votre jardin ou votre balcon sur-mesure et troc de graines”

Ce sera l’occasion également de découvrir notre grainothèque et faire un troc de graines !

Jardiner pas cher, facile et avec plaisir, nécessite de connaître des principes et des techniques pour aménager, améliorer la fertilité du sol et favoriser la biodiversité. Cet atelier vous accueille tout un après-midi pour répondre à vos questions en conseils et schémas : création de jardin nourricier, optimisation du balcon, récupération de graines, gestion des biodéchets et des déchets verts, lutte contre les maladies et ravageurs…Venez avec le plan de votre jardin ou de votre balcon, des photos, votre tablette, des plantes malades...   Le jardinage naturel n’est pas un style mais un comportement joyeux qui améliore le pouvoir de non-achat !

 

  • Vendredi 18 septembre à 17h: Vernissage « Le coup de crayon » présentation des créations réalisées lors des ateliers dessin et peinture animés par Christian RICHERT ; Reprise des ateliers dessin: mardi 6 et peinture: vendredi 9 octobre 2020;

 

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon"  Jean-Paul DUBOIS 

Histoire d'une vie, Tous les hommes n'habitent
pas le monde de la même façon est l'un des romans les plus aboutis de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain possédant au plus haut point le sens de la fraternité et animé par un sentiment de révolte à l'égard de toutes les formes d’injustice.
Résumé :
Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal, où il partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre. Fils d'un pasteur danois et d'une exploitante de cinéma à Toulouse, Paul Hansen vivait déjà au Canada quand s'est produit le drame.
À l'époque des faits, Hansen est superintendant à L'Excelsior, une résidence où il trouve à employer ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu'il n’est pas occupé à venir en aide aux habitants de L'Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne.
Aux commandes de son avion, Winona l'emmène en plein ciel, au-dessus des nuages.
Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L'Excelsior, des conflits éclatent. Et l'inévitable se produit. Une église ensablée dans les dunes d'une plage, une mine d'amiante à ciel ouvert et les méandres d’un fleuve couleur argent, les ondes sonores d'un orgue ou les traînées de condensation d'un aéroplane composent les paysages de ce roman.

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon par Dubois

Karin TUIL: Les choses humaines

Les choses humaines (Gallimard) est le onzième roman de Karine Tuil, romancière déjà bien installée dans le paysage littéraire français. Pour la sixième fois cette année, l'auteure est sélectionnée pour le prestigieux prix Goncourt. Son nouveau texte s'inspire de l’affaire dite de "Stanford" où un étudiant de l'université américaine a été condamné pour viol. Il questionne des thèmes d'actualité : la culture du viol et le consentement

Dans Les choses humaines, Jean Farel, journaliste politique et star de la télévision française, forme avec Claire, essayiste féministe, un couple à qui tout réussit. Leur carrière à succès leur permet d’évoluer au cœur des cercles intellectuels parisiens. Après des études à l’Ecole polytechnique, leur fils, Alexandre, est parti étudier à Stanford.

Derrière le masque

Mais derrière les apparences, tout se fissure déjà. "Le sexe et la tentation de saccage, le sexe et son impulsion sauvage, tyrannique, incoercible, Claire y avait cédé comme les autres". Elle quitte son mari pour Adam, un professeur de Français. Derrière son masque de "personnalité préférée des Français" Jean se révèle d’une nature cynique et cruelle. De son côté, Alexandre, archétype du jeune homme brillant et éduqué, ne supporte plus la pression de la réussite. L’édifice finit par réellement s’effondrer quand une plainte pour viol vient briser ce tableau familial en apparence idyllique.

Le roman commence par un long portrait des protagonistes, chacun sujet d'un chapitre. Tous incarnent les revers de la gloire, la face sombre de l'élite intellectuelle française à qui tout semble sourire. Le temps du procès fait démarrer le roman quelques 150 pages plus loin. Le lecteur revit alors, à travers les plaidoyers et témoignages, la scène de viol déjà brièvement racontée sous le prisme de l'accusé, pour qui "rien d'extraordinaire" ne s'était passé.

Zone grise

Le récit de cette deuxième partie est efficace et troublant. Le lecteur est dans la position d'un simple spectateur du procès qui met chaque protagoniste à nu, exposant ses faiblesses et ses qualités. Si bien qu’à la fin, on ne sait plus vraiment quoi penser. Les faits relatés sont tragiques et la plume acérée de Karine Tuil retranscrit sans emphase les rouages de la machine judiciaire et médiatique, implacable, et c'est sans doute la force de ce roman.

Derrière cette histoire, l'auteure questionne les rapports de force entre hommes et femmes mais aussi entre classes sociales. Surtout, elle interroge le consentement, question brûlante aujourd'hui. La fin du livre laisse poindre une critique du mouvement #Metoo et de ses effets, ce qui ne sera pas du goût de tout le monde. Une fois la lecture terminée, persiste un sentiment de malaise.


.

Coup de cœur des bibliothécaires 

« Le Blues du loup » …la suite « Tel père, tel loup »

Vous vous rappelez de l’album le « Blues du loup » et le super moment partagé autour de sa présentation dans l’auditorium, évidemment..….c’est inoubliable J

Voilà la suite qui se profile, le nouvel album « Tel père, tel loup » sortira en septembre. Vous pouvez soutenir ce projet et précommander l'album via la plateforme de financement participatif Ulule.

https://www.ulule.com/tel-pere-tel-loup/

Cet album est la suite du "Blues du loup", qui raconte les déboires du grand méchant Loup qui rêvait de devenir un héros. Vous vous en souvenez non? C'était il y a quelques années...

Notre Loup est désormais devenu Papa d’un gentil Petit-loup !

Un peu trop gentil à son goût d’ailleurs. Alors, le Loup s’est mis dans la tête de l’entraîner pour devenir un Grand Méchant Loup comme lui.

Mais Petit Loup a-t-il vraiment envie de devenir comme son père ?

Les enfants peuvent se montrer parfois bien têtus...

A partir du 9 juin 2020, la médiathèque ouvre et reprend ses horaires habituels

 ▪ Prêts/retours possibles sur place

 ▪ Click & collect maintenu

Vous consultez le catalogue de la médiathèque sur notre portail en ligne et vous réservez les documents disponibles soit :

◊ par téléphone : 03 88 78 82 26

◊ par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

◊ Via le portail : https://www.mediatheque-holtzheim.fr/

Nous préparons votre commande

Vous récupérez votre commande durant les horaires d’ouverture

 ▪ Lots de livres « clef en main » sur demande

 ▪ Portage à domicile pour les plus fragiles

▪ Restitution de vos documents dans l’entrée de la médiathèque pour mise en quarantaine.