carte Passrelle

 

 

NOS ESPÉRANCES  ANNA HOPE
 

Hannah, Cate et Lissa41m3J8RhyzL._AC_SY400_.jpg sont jeunes, impétueuses, inséparables. Dans le Londres des années 1990 en pleine mutation, elles vivent ensemble et partagent leurs points de vue sur l’art, l’activisme, l’amour et leur avenir, qu’elles envisagent avec gourmandise. Le vent de rébellion qui souffle sur le monde les inspire. Leur vie est électrique et pleine de promesses, leur amitié franche et généreuse.

Les années passent, et à trente-cinq ans, entre des carrières plus ou moins épanouissantes et des mariages chancelants, toutes trois sont insatisfaites et chacune convoite ce que les deux autres semblent posséder. Qu’est-il arrivé aux femmes qu’elles étaient supposées devenir?

Dans ce roman tout en nuances sur les différentes facettes de l’amitié au fil du temps, Anna Hope tisse avec élégance et délicatesse la vie de ces trois héroïnes contemporaines. Elle sonde les différentes façons de trouver son identité de femme, mais aussi de mère, de fille, d’épouse ou d’éternelle rebelle, et explore cet interstice entre les espérances et la réalité, cet espace si singulier fait de rêves, de désirs et de douleurs où se joue toute vie.

Pour le réserver, cliquez ici: Nos espérances - Anna Hope  


 VANDA MARION BRUNET

41b7zYnQX-L._SX195_.jpgPersonne ne connaît vraiment Vanda, cette fille un peu paumée qui vit seule avec son fils Noé dans un cabanon au bord de l'eau, en marge de la ville. Une dizaine d'année plus tôt elle se rêvait artiste, mais elle est devenue femme de ménage en hôpital psychiatrique.

Entre Vanda et son gamin de six ans, qu'elle protège comme une louve, couve un amour fou qui exclut tout compromis. Alors quand Simon, le père de l'enfant, fait soudain irruption dans leur vie après sept ans d'absence, l'univers instable que Vanda s'est construit vacille. Et la rage qu'elle retient menace d'exploser.

Grand Prix de Littérature policière pour L'été circulaire, Marion Brunet déploie tout son talent dans cette magnifique tragédie contemporaine qui mêle la violence sociale à la grâce d'une écriture sensible et poétique. Un poignant portrait de femme et de mère où l'intime rencontre la brutalité de notre société.

Pour le réserver, cliquez ici: Vanda - Marion Brunet


  LA PART DU FILS JEAN-LUC COATALEM

Sous le régime de VichLa part du filsy, une lettre de dénonciation aura suffi. Début septembre 1943, Paol, un ex-officier colonial, est arrêté par la Gestapo dans un village du Finistère. Motif : “inconnu”. Il sera conduit à la prison de Brest, incarcéré avec les “terroristes”, interrogé. Puis ce sera l’engrenage des camps nazis, en France et en Allemagne. Rien ne pourra l’en faire revenir. Un silence pèsera longtemps sur la famille. Dans ce pays de vents et de landes, on ne parle pas du malheur. Des années après, j’irai, moi, à la recherche de cet homme qui fut mon grand-père. Comme à sa rencontre. Et ce que je ne trouverai pas, de la bouche des derniers témoins ou dans les registres des archives, je l’inventerai. Pour qu’il revive.

Pour le réserver, cliquez ici: La part du fils - Jean-Luc Coatalem

 

 

 


  SOIF AMÉLIE NOTHOMB

"Pour éprouver la soif, il faimage.jpgut être vivant. On n’apprend des vérités si fortes qu’en ayant soif, qu’en éprouvant l’amour et en mourant : trois activités qui nécessitent un corps."

Avec sa plume inimitable, Amélie Nothomb donne voix et corps à Jésus Christ, quelques heures avant la crucifixion. Elle nous fait rencontrer un Christ ô combien humain et incarné, qui monte avec résignation au sommet du Golgotha. Aucun défi littéraire n’arrête l’imagination puissante et fulgurante d’Amélie Nothomb, qui livre ici un de ses textes les plus intimes.

Pour le réserver, cliquez ici: Soif - Amélie Nothomb

 

 

 

  


SUBLIME ROYAUME  YAA GYASI

Gifty, améSublime_royaume.jpgricaine d'origine ghanéenne, est une jeune chercheuse en neurologie qui consacre sa vie à ses souris de laboratoire. Mais du jour au lendemain, elle doit accueillir chez elle sa mère, très croyante, qui n’est plus que l'ombre d'elle-même et reste enfermée dans sa chambre toute la journée. Grâce à des flashbacks fort émouvants, notamment sur un frère très fragile, nous découvrons progressivement pourquoi la cellule familiale a explosé, tandis que Gifty s'interroge sur sa passion pour la science si opposée aux croyances de sa mère et de ses ancêtres. ​

Sublime Royaume raconte les difficultés d'avoir une peau noire en Amérique, et le clash des générations au sein d'une famille issue de l’immigration. Des thèmes traités de manière étonnante, entre zigzags chronologiques et fascinantes expériences scientifiques.

Un très beau roman, sensible, émouvant et profond de l’écrivaine afro-américaine Yaa Gyasi.

Pour le réserver, cliquez ici: Sublime Royaume - Yaa Gyasi


 BETTY TIFFANY MCDANIEL

41an2p2AQtL.jpgLa Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et sœurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu. Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l’écriture : elle confie sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu’un jour, toutes ces histoires n’en forment plus qu’une, qu’elle pourra enfin révéler.
Betty raconte les mystères de l’enfance et la perte de l’innocence. À travers la voix de sa jeune narratrice, Tiffany McDaniel chante le pouvoir réparateur des mots et donne naissance à une héroïne universelle.

 

L’écrivaine américaine s’inspire de la vie de sa mère, Betty, une métisse cherokee, pour livrer un roman poétique, passionnant et tragique.

Pour le réserver, cliquez ici: Betty - Tiffany McDaniel


 L'AUTRE MOITIÉ DE SOI BRITT BENNETT

L-AUTRE-MOITIE-DE-SOI_BRIT-BENNETT-2746751291.jpgQuatorze ans après la disparition des jumelles Vignes, l'une d'elles réapparaît à Mallard, leur ville natale, dans le Sud d'une Amérique fraîchement déségrégationnée. Adolescentes, elles avaient fugué main dans la main, décidées à affronter le monde. Pourtant, lorsque Désirée refait surface, elle a perdu la trace de sa jumelle depuis bien longtemps : Stella a disparu des années auparavant pour mener à Boston la vie d'une jeune femme Blanche. Mais jusqu'où peut-on renoncer à une partie de soi-même ?

Dans ce roman magistral sur l'identité, l'auteure interroge les mailles fragiles dont sont tissés les individus, entre la filiation, le rêve de devenir une autre personne et le besoin dévorant de trouver sa place.

Pour le réserver, cliquez ici: L'autre moitié de soi - Britt Bennett

 

 


 LA VIE JOUE AVEC MOI DAVID GROSSMAN

EVIE-JOUE-AVEC-MOI-LA)_DAVID-GROSSMAN-2021447723.jpglles sont trois : Véra, sa fille Nina, sa petite-fille Guili, soudées par les liens du sang et déchirées depuis des décennies par un terrible secret. Le jour du quatre-vingt-dixième anniversaire de Véra, célébré avec faste au kibboutz, Guili, brûlant de mettre au jour l'histoire de sa famille, décide de tourner un film sur sa grand-mère. C'est ainsi que les trois femmes s'embarquent pour un long voyage vers le passé, dans la Croatie natale et sur les lieux de souffrance de Véra. Pendant leur périple, celle-ci livre pour la première fois le récit de son existence.
Que s'est-il réellement passé, lorsqu'elle a été condamnée à trois ans de travaux forcés sur l'île-goulag de Goli Otok par la police secrète de Tito ? Et pourquoi, refusant de trahir la mémoire de son mari Milosz, exécuté comme espion stalinien, a-t-elle dû abandonner sa fille Nina, alors âgée de six ans, laquelle, jamais remise du traumatisme, a abandonné plus tard sa propre fille, Guili ?
C'est par la voix de cette dernière et l'écho de quelques autres que nous cheminons à rebours, sur les traces d'un destin tragique, à la croisée de ces moments de l'Histoire qui forcent les individus à faire des choix impossibles.

Pour le réserver, cliquez ici: La vie joue avec moi - David Grossman


 L'ANOMALIE HERVÉ LE TELLIER

anocover.jpg"Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l'intelligence, et même le génie, c'est l'incompréhension." En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d'hommes et de femmes, tous passagers d'un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte.
Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n'imaginait à quel point c'était vrai. Roman virtuose où la logique rencontre le magique, L'anomalie explore cette part de nous-mêmes qui nous échappe.

Pour le réserver, cliquez ici: L'anomalie - Hervé Le Tellier

 

 


LIV MARIA JULIA KERNINON

LIV-MARIA_JULIA-KERNINON-2378801548.jpgSon nom est Liv Maria Christensen. Elle fut l'enfant solitaire, la jeune fille fiévreuse, l'amoureuse du professeur d'été, l'orpheline et l'héritière, l'aventurière aux poignets d'or. Maintenant la voici mère et madone, installée dans une vie d'épouse. Mais comment se tenir là, avec le souvenir de toutes ces vies d'avant ? Faut-il mentir pour rester libre ?

Julia Kerninon brosse le portrait éblouissant d'une femme marquée à vif par un secret inavouable. Et explore avec une grande justesse les détours de l'intime, les jeux de l'apparence et de la vérité.

Pour le réserver, cliquez ici: Liv Maria - Julia Kerninon

 

 


LE PETIT POLÉMISTE ILAN DURAN COHEN

AloPETIT-POLEMISTE-LE)_ILAN-DURAN-COHEN-2330135254.jpgrs que tout va plutôt bien pour Alain Conlang, polémiste télévisuel bénin dûment assermenté par l'État et vastement apprécié par la jeunesse, le voilà qui, lors d'un dîner sans relief, lâche une sotte et gratuite réflexion sexiste. L'ennui ? L'alcool ? Le mauvais goût ? Aucune excuse ne tient. Dans un monde passé à la javel idéologique, le dérapage est de nature à précipiter notre Bartleby du XXIe siècle chez un Kafka décidément inoxydable.

Drôle et inquiétant, le nouveau roman d'Ilan Duran Cohen est une farce tendre aux effets secondaires coriaces.

 Pour le réserver, cliquez ici: Le petit polémiste - Ilan Duran Cohen

 

 

 

 

 


 LES ROSES FAUVES CAROLE MARTINEZ

9782072788949.jpgAu gré des pages, Carole Martinez nous perd dans un labyrinthe d’époques, de lieux, de personnages, elle mêle l’imaginaire et le réel, le parsème de notes de poésie, de contes, de traditions.

L’histoire démarre avec cinq cœurs cousus enfermés dans l’armoire de Lola, postière bretonne, cinq héritages transmis de mère en fille, liens de sang et la venue d’une romancière en quête de réponses et d’histoires. Tout se noue et se dénoue avec les secrets, les révélations et les transformations, question sur l’impact des vies de ces aïeules sur les vies des enfants et descendants.

Liens entre les histoires et le roman, entre les personnages et l’écrivaine, liens avec la nature et ces roses qui accompagnent les histoires. Ça foisonne, bouscule et interpelle, laisse la place à l’imagination du lecteur. Un plaisir de lecture !

Pour le réserver, cliquez ici: Les roses fauves - Carole Martinez


 CE GENRE DE PETITES CHOSES CLAIRE KEEGAN

41JJaagfGSL.jpgEn cette fin d'année 1985 à New Ross, Bill Furlong, le marchand de bois et charbon, a fort à faire. Aujourd'hui à la tête de sa petite entreprise et père de famille, il a tracé seul sa route : élevé dans la maison où sa mère, enceinte à quinze ans, était domestique, il a eu plus de chance que d'autres enfants nés sans père.

Le bruit court que les soeurs du Bon Pasteur y exploitent à des travaux de blanchisserie des filles non mariées et qu'elles gagnent beaucoup d'argent en plaçant à l'étranger leurs enfants illégitimes. Même s'il n'est pas homme à accorder de l'importance à la rumeur, Furlong se souvient d'une rencontre fortuite lors d'un précédent passage : en poussant une porte, il avait découvert des pensionnaires vêtues d'horribles uniformes, qui ciraient pieds nus le plancher.

Troublé, il avait raconté la scène à son épouse, Eileen, qui sèchement lui avait répondu que de telles choses ne les concernaient pas. Un avis qu'il a bien du mal à suivre parce froid matin de décembre, lorsqu'il reconnaît, dans la forme recroquevillée et grelottante au fond de la réserve à charbon, une très jeune femme qui y a probablement passé la nuit. Tandis que, dans son foyer et partout en ville, on s'active autour de la crèche et de la chorale, cet homme tranquille et généreux n'écoute que son coeur.

Claire Keegan, avec une intensité et une finesse qui donnent tout son prix à la limpide beauté de ce récit, dessine le portrait d'un héros ordinaire, un de ces êtres par nature conduits à prodiguer les bienfaits qu'ils ont reçus.
Trois jours avant Noël, il va livrer le couvent voisin.

Un très beau roman sur le scandale des filles-mères « Magdalene laundries », exploitées par des sœurs catholiques, en Irlande dans les années 80.

Pour le réserver, cliquez ici: Ce genre de petites choses - Claire Keegan


LA FAMILIA GRANDE CAMILLE KOUCHNER

Camille KoucFAMILIA-GRANDE-LA)_CAMILLE-KOUCHNER-2021472663.jpghner aborde la question de l’inceste avec beaucoup de pudeur mais sans concession, l’auteur des faits n’est pas franchement nommé mais tout le monde sait qu’il s’agit du célèbre politologue, Olivier Duhamel, beau-père de Camille Kouchner et de Victor, la victime.

« La familia grande » parle d’une époque, celle post soixante-huitarde, qui traduit une idéologie prônant une liberté sexuelle mais aussi une liberté de vivre sans entrave, liberté que les adultes s’autorisent avec les enfants, sans pudeur ni morale.

A travers la vie de cette grande famille d’intellectuels de gauche, nous découvrons, la mère, libre et intello, flirtant avec Fidel Castro, le père, French Doctor, médiatique et si peu disponible pour ses enfants, le beau-père, attachant, un mentor, qui sait prodiguer amour et conseils, adoré, voire adulé au début… au début seulement, et qui réunit amis, connaissances et famille dans sa somptueuse villa de Sanary.

Le milieu est mondain, tout ce beau monde s’y retrouve, pour des journées de paresse sous le soleil et de fêtes mémorables, dans une liberté totale, sans contraintes, pour les adultes et les enfants.

C’est Camille qui parle, qui porte un regard étonné sans juger sur le monde dans lequel elle vit, des souvenirs heureux se mêlent à des moments de grande angoisse, elle parle de son vécu, elle évoque la relation avec sa mère, avec sa tante Evelyne Pisier et puis ce silence autour de l’inceste…qui détruit tout, pas seulement la victime mais la famille entière.

L’écriture est simple, phrases courtes, percutantes, le récit est poignant, Camille Kouchner a le courage de briser le silence, elle exprime ses doutes, ses sentiments sans fards, on reste sur un malaise et sur une interrogation, au nom de la liberté, peut-on tout faire ?

Pour le réserver, cliquez ici: La familia grande - Camille Kouchner


UNE SAISON DOUCE MILENA AGUS

31iEMXqjrwL.jpgMilena Agus nous emmène une fois de plus en Sardaigne, dans un petit village qui vit de la culture des artichauts . Les jeunes sont partis, il n’y a plus d’école, ni d’église, ni de mairie, les trains ne passent plus, les habitants se contentent, d’une vie simple, rythmée par les saisons.

Jusqu’au jour où, débarquent des migrants accompagnés d’humanitaires, ils sont syriens ou africains, ont traversé des épreuves pour trouver protection et travail. Mais voilà qu’ils débarquent dans ce village du bout du monde, une vieille bâtisse abandonnée leur est destinée, en attendant mieux, « Le rudere ».

La confrontation entre villageois et migrants est brutale, les premiers sont méfiants et se calfeutrent chez eux, les seconds, démunis et abattus en accostant sur cette terre aride et isolée qui ne ressemble en rien à l’image qu’ils se faisaient de l’Europe.

Mais la curiosité est plus forte, un groupe de femmes du village va à la rencontre de « ces envahisseurs » nommés ainsi par les plus obtus des autochtones.

Des liens se tissent, des projets se développent, des confidences se glissent. Les potagers prennent des couleurs, les maisons respirent, la population se mobilise pour redonner vie à ce petit village perdu au fin fond du Campidano.

A travers la parole de ces femmes sardes, nous prenons part à cet élan de solidarité.

Milena Agus, avec beaucoup de sensibilité, nous laisse entrevoir un monde plus humain, tolérant, c’est un joli conte qui nous offre une agréable bouffée d’oxygène !

Pour le réserver, cliquez ici: Une saison douce - Milena Agus


TOUT PEUT S'OUBLIER OLIVIER ADAM
 

C’est l’histoire 51HYLbkZZBL.jpgd’un couple franco-japonais. L’homme, Nathan, gérant de cinéma vit en Bretagne. Passionné par le Japon, lors d’un voyage à Kyoto, il rencontre Jun, céramiste : c’est le coup de foudre !

 Ils s’installent tous les deux en Bretagne, ont un enfant et au bout de huit années, divorcent puis sans que Nathan n’ait rien vu venir, ils disparaissent, du jour au lendemain.

Ses recherches le mènent très vite au Japon où Jun est reparti avec Léo.

Nathan va vivre l’enfer et découvrir une justice Nippone intraitable avec les occidentaux mariés avec des ressortissantes. Il sera confronté au droit local qui ne tient absolument pas compte du conjoint et ne lui reconnait aucune légitimité. Lors de ses recherches, Nathan va découvrir un autre Japon, bien plus cruel.

Il partagera sa douleur avec sa voisine, Lise, qui pleure son fils qui l’a rejetée pour rejoindre des groupuscules anarchistes.

Un roman tout en délicatesse qui nous offre de très belles images du Japon, et met en lumière les différences culturelles entre les deux pays et la difficulté à communiquer avec l’autre, une souffrance muette.

Tout peut s’oublier, c’est par ces quelques mots de Brel, que l’auteur termine son roman. (Sur le thème de la disparition volontaire au Japon, un autre roman est vraiment à découvrir, « Les évaporés » de Thomas Reverdy).

Nous retrouvons Olivier Adam avec son écriture magnifique et les thèmes qu’il affectionne, les « fracassés » de la vie, la fuite.  Nous voyageons avec plaisir entre la Bretagne et les paysages de bord de mer et le Japon.

Pour le réserver, cliquez ici: Tout peut s'oublier - Olivier Adam


CASA TRITON KJELL WESTÖ
 

61KL0yebR6L.jpgC’est un roman d’une grande humanité, imprégné de musique dans une ambiance scandinave.

Un chef d’orchestre mondialement connu, Thomas Brander, 58 ans, se fait construire une résidence secondaire démesurée « la Casa Triton » sur une île de l’archipel d’Helsinki. Au sommet de sa carrière, les déceptions s’accumulent, il a peur du déclin, de la concurrence, que son talent s’étiole. Tourné vers lui-même, les autres l’intéressent peu.

Une relation se noue avec son voisin Lindell, psychologue scolaire, guitariste à ses heures, foncièrement humain et pas encore remis du deuil de sa femme.

Ils évoluent tous deux dans des mondes très différents mais se retrouvent à travers la musique, populaire ou classique. Ils évoquent leurs échecs, leur chagrin, l’amour de la musique et le monde qui les entoure; leur fragilité les réunit.

A travers ce roman porté par la musique, Kjell Westö aborde tous les thèmes d’actualité : le terrorisme, l’extrémisme, le changement climatique, le problème des réfugiés, #MeToo sans aucune fausse note !

 Pour le réserver, cliquez ici: Casa Triton - Kjell Westö


LES ORPHELINS BESSORA

A partir d’un fait613x1ZvrapL.jpg historique, trop peu connu, le convoi de 83 enfants allemands pour l’Afrique du Sud, en 1948, Bessora nous raconte l’histoire de deux jumeaux, Wolf et Barbara.

Ces 83 orphelins, blonds aux yeux bleus de préférence, soigneusement sélectionnés par une association sud-africaine de bienfaisance nazie : la Dietse Kinderfonds seront placés dans des familles nationalistes. Considérés comme supérieurs, on compte sur eux pour augmenter le pourcentage d’Afrikaners et se plier au système en place, l’apartheid vient juste d’être officialisé.

Bessora a rencontré un de ces enfants et à partir de son témoignage a retracé le parcours douloureux de ces deux jumeaux, Wolf et Barbara. Wolf, révolté, n’accepte pas ce déracinement, ni l’endoctrinement qui va ave : il s’oppose, doute, culpabilise et cherche à retrouver ses origines et sa propre voie. Sa soeur Barbara part avec un autre état d’esprit, accepte sa condition et essaie de trouver un peu d’amour auprès de ces parents de substitution.

C’est le regard porté par un enfant sur cette douloureuse histoire, un livre intéressant et nécessaire.

Pour le réserver, cliquez ici: Les orphelins - Bessora


 DIVISION AVENUE GOLDIE GOLDBLOOM

C’est un livre sen31ujl1UHYRL.jpgsible et attachant qui décrit à merveille la vie d’une femme juive hassidique de New York.

Suzie Eckstein, 57 ans, découvre qu’elle attend des jumeaux, à son âge, c’est le choc, mère de dix enfants, grand-mère, bientôt arrière-grand-mère, elle n’ose pas avouer sa grossesse à son mari, Ydel, un scribe proche de la retraite. Que va penser sa famille, ses amis, l’avortement n’est pas envisageable dans cette communauté ultra-religieuse réfractaire au changement.

Elle ment, cache sa grossesse le plus longtemps possible et se remémore le souvenir de son fils Lipa, qui lui aussi avait un lourd secret à porter, incompatible avec la vie de la communauté.

C’est un regard, sans jugement ni à priori, touchant, avec une touche d’humour, sur la vie des femmes dans ce milieu ultra-orthodoxe et leur possible émancipation.

Pour ceux qui veulent en découvrir un peu plus sur le hassidisme, une série absolument extra « Unorthodox » malheureusement uniquement disponible sur Netflix pour le moment.

Pour le réserver, cliquez ici: Division Avenue - Goldie Goldbloom